Sign in to follow this  
Choupinou

Légalité de XPEnology et position de Synology

Recommended Posts

Bonjour,

 

Je viens d'acheter le N54L et je m'interroge quand au système que je vais installer dessus. Mes besoins sont les suivants : libre, pérenne, fiable, adaptable (systèmes de plugins pour ajouter client torrent, owncloud, etc.).

 

Après de nombreuses heures passées à comparer les différentes "distributions" pour NAS, les deux qui sortent clairement du lot sont FreeNAS et XPEnology.

 

J'avoue être plus attiré par l'ergonomie d'XPEnology, mais je m'interroge quand à la pérennité de cette solution : je n'ai pas trouvé d'article expliquant clairement ce qu'est XPEnology par rapport au DSM fourni par Synology : est-ce un fork légal, est-ce seulement toléré par Synology, la société s'est-elle exprimée un jour à ce sujet ?

 

Merci d'avance pour vos réponses :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après de nombreuses recherches complémentaires, il s'avère que :

  • Certaines parties du DSM sont libres et sous GPL, et peuvent donc être copiées légalement
  • D'autres en revanche ont été développés par Synology sous licence propriétaire et ne peuvent pas être copiées légalement
  • XPEnology réutilise l'ensemble de ces composants, ce qui n'est pas légal
  • Synology semble ne s'être jamais exprimé à ce sujet, mais aurait déjà tenté de le bloquer lors d'une précédente mise à jour
  • Activer les mises à jour automatique présenterait donc le risque de bloquer son système (perdre ses données ?)
  • Il faut donc effectuer des mises à jour manuelles plus ou moins compliquées, en déployant un système bidouillé, en espérant qu'il soit fiable et sans virus
  • Si un jour Synology décide de mettre un terme à ce détournement, il n'y aura plus de mise à jour possible

 

Conclusion : malgré son ses qualités, XPEnology n'est malheureusement ni libre, ni pérenne. Je vais donc m'orienter vers FreeNAS/NAS4Free.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour tes recherches et ton retour. J'avais effectivement posé la question avant de passer à XPEnology et je n'avais pas eu de réponse aussi claire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En complément d'information, le site cachem qui se posait les mêmes questions que moi s'est adressé directement à Synology France : XPEnology… le mot de la fin !. La réponse a été très claire :

 

Il faut savoir que l’utilisation de XPEnology est illégale, et viole la propriété intellectuelle de Synology tout en enfreignant son copyright. » Et le constructeur précise : « Il n’est pas permis d’installer DSM sur un autre serveur et peut poser des problèmes juridiques. DSM comprend deux parties : GPL et notre logiciel propriétaire. » Enfin pour terminer « Synology n’a pas accordé de droit à des personnes tierces d’installer notre propre logiciel sur des serveurs non-Synology.«

 

Le forum d'Hardware.fr a donc clotûré les sujet dédiés à l'installation d'XPEnology.

 

En ce qui me concerne je me suis finalement orienté sur OpenMediaVault, un fork de FreeNAS mais basé sur Debian.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout dépend de ce que stipule la licence, Synology pourrait tout à fait choisir d'autoriser l'installation et les mises à jours sur un matériel différent du leur.

 

Le problème est que cela mettrait en danger leur modèle économique : le gros avantage de Synology face à ses concurrents est son OS. Leurs NAS sont apparemment de bonne qualité, mais tout de même assez cher. Aujourd'hui ils sont plébiscités car c'est le seul moyen d'avoir l'OS légalement, et donc la facilité d'utilisation qui en découle : pas de bidouillage, mises à jour automatique, etc.

 

Si demain ils vendent des licences "nues", combien de clients achèteront alors leur NAS moins cher chez un concurrent, avec la licence Syno ? Dans quelle proportion leurs ventes physique en seraient affectées ? A quel prix faudrait-il vendre la licence pour qu'il y ait au moins équilibre ? Au niveau du support, ce serait beaucoup plus difficile à gérer car il faudrait s'adapter à de nombreux matériels au lieu de la base limitée et connue des NAS Synology.

 

Bref, c'est un choix stratégique avec de nombreux impacts en terme d'organisation, de répartition de la charge de travail en interne (diminution des contrats de sous-traitance de fabrication ? Suppressions de postes côté hardware / Recrutement côté dév et support ?).

 

Mais effectivement côté client, cela pourrait être une alternative intéressante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Personnellement, l'utilisation d'Xpenology est intéressante en terme d'appréhension du système.

Et la facilité d'utilisation et la centralisation de tous les services permettent de gagner beaucoup de temps comparé à un équivalent sous Linux.

Mais si c'était nécessaire, je n'hésiterai pas : OpenMediaVault ou Freenas et un bon samba avec plex et tout le toutim... Donc Synology ne gagnerait pas de client avec moi.

 

Par contre, mes nouvelles connaissances acquises sur leur système me l'ont fait conseillé à un collègue qui ne voulait pas se prendre la tête.

Et hop un DS414+ de vendu et un client de plus pour Synology qu'il n'aurait pas eu si je n'avais pas connu Xpenology :wink:

 

J'ai un collègue (Xpenologicien aussi ^^) par ailleurs qui va certainement conseiller leur matériel à une PME qui pareil veut avoir quelque chose de simple.

Et un client de plus...

 

Je pense que ce hack permet aux personnes les plus techniques de prendre connaissances de ce type de solution et pourquoi pas de la proposer ensuite autour d'eux.

Synology est gagnant à faire connaitre son système par ce biais.

 

D'autres personnes ont pu faire aboutir à l'achat d'un Synology ?

 

++

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,

 

Un article tres sympa ici qui rassure quand a la position de Synology sur XPEnology:

http://www.abavala.com/2014/09/23/synol ... domotique/

 

Notamment:

A l’occasion de la conférence annuelle de Synology il se disait que les solutions les plus vulnérables au « randsomware » SynoLocker étaient les solutions basées sur XPEnology. Cela découle du fait que les concepteurs de cette solution, qui n’ont rien à voir avec Synology, doivent travailler d’arrache pied pour construire une version de XPEnology à jour par rapport aux nouveautés (et aux correctifs) apportées par Synology.

 

Synology a construit un business model en proposant à ses clients une solution matérielle ET logicielle de sauvegarde. L’un est optimisé pour fonctionner le plus efficacement possible avec l’autre. Le logiciel Synology n’est donc pas vendu par la marque Taïwanaise séparément d’un serveur physique. Le fait que Synology ait construit son offre logicielle en partie sur base de logiciel libre les oblige à publier ce code. Dans l’offre certaines parties sont développées entièrement par l’entreprise et comme nous le relate le blog Cachem, toute solution logicielle basée sur les développements logiciels de Synology sans le consentement express de la marque ne serait pas en accord avec le droit lié à la propriété intellectuelle. XPenology tombe dans ce cas.

 

Pour Synology, le cas XPEnology est important et est suivi de très près sans être aujourd’hui trop inquiétant. La communauté utilisant XPEnology est vue comme petite et plutôt bienveillante par rapport à la marque. Bienveillante car elle reconnaît les qualités de la solution développée par Synology et aide à diffuser en quelques sortes ce message. M. Lu, à une échelle toute autre, compare la situation de Synology avec celle de Apple. Les iPad et iPhones n’étant pas entièrement ouverts à leurs propriétaires certains clients utilisent des contournements pour les débrider et pouvoir ainsi y installer des logiciels non validés par Apple. Pour Synology l’utilisation de XPEnology est similaire. Tant que l’utilisation ne pénalise pas de manière significative l’activité de Synology, la sanction sera encore la même que celle de Apple: pas de ressources importantes pour lutter activement contre le fléau seront consacrées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

en gros, ils publient leur dsm pour faire tourner leur machines et c'est a la communauté de s'adapter aux nouveautés... perso, ca me va !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this