JacquesF

Members
  • Content Count

    195
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

Everything posted by JacquesF

  1. Bonsoir, Pour ma société, j'ai pris une connexion pCloud à vie pour 2To à 350 € (offre limitée et à priori terminée, mais c'est à voir). Ça me parait déjà plus intéressant. Je n'ai pas d'actions chez eux mais je viens de jeter un œil sur l'offre actuelle, l'option famille permet de partager un espace de 2To jusqu'à 5 utilisateurs différents, à vie, et pour 500 €. Après dans ce genre d'offre, le risque est que la société disparaisse... Jacques
  2. Je rejoins Evotk sur les remarques. En solution avec cryptage il y a pCloud, qui offrait il y a peu une solution pour la famille "à vie". Ce type d'offre est parfois prolongée. Tout baser sur un cloud n'est pas plus sûr que mettre tous ses œufs dans le même panier... Sans compter que sans accès Web, plus d'accès aux données, donc ne pas se fâcher avec son FAI par exemple. Jacques
  3. Bonjour, Les règles udev (voir l'exemple de nicoueron) permettent de définir les droits et les noms symboliques permettant l'accès aus périphériques lors de la connexion. Regarde ces sites pour plus de détail : Créez des règles udev pour retrouver votre arduino Ecrire des règles UDEV Jacques
  4. Bonsoir cannot access : => Ne peut pas accéder. Donc si le périphérique semble exister d'après dmesg, ce sont probablement les droits qui sont insuffisants. Je ne sais pas quelle application cherche à accéder au périphérique, mais il faut probablement la placer dans un groupe disposant des droits corrects. Ensuite, je ne sais pas comment DSM gère les droits lors de la création à la volée d'un périphérique (via udev probablement) mais il est probable qu'il faudra créer une règle pour que les bons droits soient utilisés si le fait de mettre l'application dans un groupe ne suffit pas. Jacques
  5. À vérifier aussi, mais de mémoire on peut connecter un disque SATA sur un contrôleur SAS, je suis quasiment certain d'avoir fait ça sur un serveur Dell il y a quelques années. Google devrait pouvoir le confirmer. Sinon, monter un ESXi sur l'autre serveur et mapper les disques en RDM me semble être une bonne solution de repli si l'alimentation (au cas où c'est bien elle qui est en cause) ne veut pas repartir. Jacques
  6. Eh bien, j'espère que c'était bien le câble qui était en cause. À voir avec le temps... Bon WE Jacques
  7. Bonsoir, Le RDM consiste à affecter un (ou plusieurs) disque(s) entier à une VM. Il ne peut donc plus faire partie du datastore, et les données présentes dessus (surtout dans le cas d'un datastore qui utilise un système de fichiers spécifique) seront perdues. Donc, si les données du NAS sont sur un ou plusieurs DS, il faut tout d'abord les sauvegarder avant de mapper les disques sauvegardés en RDM. Si la place est suffisante sur DS pour recevoir les données de l'autre, ça peut se faire ainsi : - 1 sauvegarde du DS1 vers le DS2 - 2 Suppression des disques sur DS1 dans la VM - 3 Destruction du DS1 et allocation des disques en RDM à la VM hébergeant le NAS - 4 Création d'un volume (SHR ou RAID5) du NAS sur les disques RDM - 5 Recopie des données du DS2 vers le volume hébergé en RDM - 6 Si toutes les données du DS2 sont récupérées, suppression des volumes hébergés sur le DS2 et réallocation des disques en RDM dans le NAS - 7 Ajout des disques dans le volume déjà présent sur le NAS - 8 restauration des données sauvegardées si nécessaire sur le NAS Si la place n'est pas suffisante, il faudra envisager des sauvegardes externes (disques USB, cloud, etc...) Jacques
  8. Bonjour, Le diagnostic me semble bon, soit le système, soit la CM, soit... un câble peut-être Mais le système en dernier recours, le plus logique étant de remplacer le câble potentiellement en cause, où de le déplacer pour voir si le problème suit le port ou le disque sur lequel il est connecté. Ensuite, refaire la clef USB car c'est le plus facile. Quelques précisions : - SHR n'est pas propriétaire au sens habituel du terme, c'est une combinaison de raid soft linux (tout à fait classique) mais non pas sur des disques physiques mais sur des volumes logiques (LVM) reposant sur cette technologie logicielle pour répartir les données d'un volume sur un ou plusieurs disques physiques. Il est tout à fait possible de récupérer des données écrites avec SHR avec une simple distribution linux (liveCD ou liveUSB). - Le RAID de la carte mère (la plupart du temps c'est du miroir ou du JBOD) ne doit pas être utilisé, tout est géré par le NAS en raid soft (RAID5 par défaut sur le DSM6) ou SHR (sur DSM5 et en l'activant sur DSM6). Si le raid de la CM est utilisé, alors il est possible que ce soit lui qui provoque une incohérence quelconque et fasse passer le disque en faut (dans ce cas, l'absence d'erreur SMART serait logique). Donc, pour résumer : - Supprimer le raid de la CM s'il est activé (APRÈS SAUVEGARDE DES DONNÉES), cette opération provoque en principe la perte de la structure du disque, donc de l'accès aux données - Déplacer ou changer le câble SATA en cause - Déplacer le disque en cause sur un autre port SATA (IDEM, SAUVEGARDE AVANT) Jacques
  9. C'est vraiment la bonne question que pose Polanskiman... Le fonctionnement même de Synology est basé sur le raid soft. Le raid hard est intéressant au niveau performances (selon la qualité de la carte bien entendu) mais est totalement dépendant de cette dernière. En cas de panne du contrôleur, les données sont inaccessibles. Pire, s'il est impossible de trouver un contrôleur identique (ou compatible du même fabricant), les données sont perdues. Ce qui n'est jamais le cas en raid logiciel. Vues les capacités des processeurs maintenant, le raid soft est quasiment aussi efficace que le hard, et pour l'usage indiqué sera largement suffisant à mon avis. Jacques
  10. Les disques n'auraient -ils pas été assemblés en raid via le contrôleur intégré au Gen8 (création d'un volume) ? Si c'est le cas, il est normal de ne pas voir de disque, le pilote de la carte n'étant pas présent dans le DSM. En supprimant ce volume (tous les disques en mode indépendant), ça devrait régler le problème (si c'est la configuration supposée qui est activée). Bien entendu, si des données sont sur les disques, ne pas oublier de les sauvegarder avant la suppression du volume raid ! Jacques
  11. Tout à fait d'accord avec Evotk. La course à la version n'est pas forcément une bonne chose, ça pousse d'ailleurs à la consommation. Le service apporté (avec sa sécurité nécessaire en ce monde) est la vraie raison d'être d'un serveur. J'ai un Gen8, mon slot PCIe est occupé par une carte SATA, donc je reste en 6.1.7. Si un jour je veux passer à autre chose, alors je virtualiserai le tout via ESXi. Jacques
  12. Conseil pour la suite, une fois le mot de passe récupéré : - activer SSH - configurer le NAS (manuellement) pour autoriser les connexions SSH par clefs - mettre en place un accès root (ou un autre compte administrateur) via cette option Ça évite l'échec de connexion suite à des mots de passes erronés. Configuration à faire sur le NAS pour SSH pour ceux qui sont intéressés : Fichier /etc/ssh/ssd_config Rien à modifier, les valeurs par défaut autorisent la connexion : #PermitRootLogin yes #RSAAuthentication yes #PubkeyAuthentication yes #AuthorizedKeysFile .ssh/authorized_keys Placer simplement la clef RSA publique dans le dossier (à créer) .ssh du répertoire home du compte à utiliser dans le fichier authorized_keys Donner les bons droits au dossier et fichier : chmod 755 .ssh chmod 600 .ssh/authorized_keys chown -R NomUtilisateur:NomUtilisateur .ssh Se connecter avec la clef privée (et la bonne identité bien entendu). Pour une procédure plus détaillée (création des clefs, etc...), les tutos ne manquent pas sur le net, tout dépend de l'OS à partir duquel vous ferez la connexion Jacques
  13. Désolé, mais la virtualisation d'ESXi est la base même d'un environnement VMware avec SAN. Sinon, la migration à chaud d'un hyperviseur est impossible. Maintenant, on peut aborder le problème de différentes manières, mais un stockage iSCSI piloté via des VM sur des disques en RDM est tout à fait envisageable ainsi. Vu le prix, surtout pour héberger de la virtualisation autant se tourner vers une infrastructure fiable et Vmware l'est. Bonnes recherches Jacques
  14. Bonjour, Et une licence Vmware permettant le HA avec 2 serveurs ESXi hébergeant chacun une VM linux fournissant ce service ? Ce serait peut-être plus avantageux ? à vérifier, car les tarifs Vmware ne sont pas des plus simples. Jacques
  15. Bonjour, Avec des certificats auto-signés, on peut avoir des problèmes si l'antivirus filtre les requêtes HTTPS, j'ai eu le cas avec Avast et mon serveur perso. Selon l'antivirus, la configuration est différente (mais Google doit pouvoir aider à trouver comment désactiver) mais ça revient à préciser que pour l'agent (ou le service) chargé de sécuriser l'accès internet, il faut interdire le contrôle des requêtes HTTPS. Pas certain que ce soit ça, mais comme le port 5001est lié à une connexion HTTPS sur le NAS, c'est à vérifier. Jacques
  16. Bonsoir, Quel type de fichiers ? Pour des fichiers texte, kdiff3 est excellent (et existe sous windows aussi). Sinon, sur le NAS, utilise la command find (avec exec) pour créer le md5 du fichier, redirigé vers un fichier toto.md5 par exemple, puis la commande md5sum -c toto.md5 (dans le cas où les chemins sont identiques). Sinon, il existe aussi rsync qui peut prendre en charge la vérification via md5 des fichiers modifiés. Jacques
  17. JacquesF

    camera surveillance

    Pour les araignées... tu peux essayer de vaporiser de l'insecticide autour de la caméra ou sur la partie hors lentille. En principe, elles n'aiment pas ça, c'est un truc que j'utilisais dans un château pour les radars IR anti-intrusion. A refaire régulièrement bien entendu. Jacques
  18. Il y a un mot de passe attendu, si il n'y a a pas de paramétrage particulier du fichier sudoerr (configuration de sudo), c'est en principe le mot de passe du compte (admin dans ton cas). Soit tu fais un sudo -i pour obtenir un shell avec le compte root (et si c'est autorisé), soit comme le dit evotk, su pour changer d'utilisateur et devenir root (puisqu'on indique pas l'utilisateur). Personnellement, mon compte admin est désactivé et je me logue en root via SSH avec authentification par clefs privées/publiques... totalment différent de la configuration de base. Jacques
  19. Oui, Winscp en est capable, si tu es connecté avec les droits suffisants (en principe il faut être root pour effacer un fichier à la racine d'un système, et il me semble que la connexion en root n'est pas prévue directement sur les dernières versions de DSM, obligation de passer par admin et d'utiliser su (switch user) ou sudo). Je n'ai pas ce fichier sur ma machine, mais il semble que ce soit un fichier caché, donc avec un nom qui commence par un "." Sinon, en SSH avec Putty (en supposant que le fichier se trouve à la racine du disque (soit /), sinon il faut adapter la commande cd avec le chemin qui va bien : cd / rm -i .SynoUpgrade.tar cd : change directory (comme sous Windows), donc il faut indiquer le chemin du dossier à atteindre (ici / pour la racine du système) rm : remove (effacer un fichier), avec l'option -i pour demander confirmation avant chaque suppression .SynoUpgrade.tar : Nom du fichier à effacer (tar => Tape Archivage c'est à dire une archive de fichiers, autrefois prévue pour les bandes magnétiques, maintenant on ne l'utilise quasiment que dans des fichiers). Si les droits sont insuffisants pour effacer le fichier, il faut utiliser la commande sudo avant la commande rm (sudo rm .SynoUpgrade.tar) sudo : switch user do (exécute une commande en tant qu'un autre utilisateur) Jacques
  20. Comme le disait Polanskiman, tu peux l'effacer. Il s'agit d'une archive d'une mise à jour qui s'est probablement mal passée. En l'effaçant, tu récupèreras la place pour la nouvelle mise à niveau. Jacques
  21. .SynoUpgrade.tar S'il commence par un point, c'est un fichier caché, donc visible uniquement avec la commande ls -la (ou ls -a). Maintenant, je suis en 6.1.7 et l'occupation de mes répertoires est semblable, à part /var (probablement /var/log). du -sh etc* usr var* config initrd tmp* 8.1M etc 7.3M etc.defaults 891M usr 52M var 6.0M var.defaults 0 config 4.0K initrd/ 616K tmp 4.0K tmpRoot Jacques
  22. Bonjour, Si /dev/vg1 n'existe pas, c'est que le noyau ne dispose pas de la couche LVM ou que rien n'a été fait en automatique. Si les commandes pvdisplay, vgdisplay existe (même si elle retourne une erreur autre chose que not found, c'est que le paquet LVM est installé. Ensuite, il faut recréer le volume avec les commandes comme indiqué dans l'article que j'ai donné. LVM permet d'assembler dasn un volume une ou plusieurs disques et facilite ainsi l'extension de capacité. Combiné au raid soft, ça s'appelle SHR chez Synology. En clair, il faut une couche physique (les disques) gérée avec pv (physical volume), une couche groupe (commandes vg*) qui permet de créer un périphérique dans /dev/vgX, et une couche logique (commandes lv*) qui offre un accès au périphérique. Dans le cas du SHR, les disques physiques sont supportés par les périphériques /dev/mdX créés par le raid soft de linux. Donc, cela fait un "disque" logique, supporté par un volume créé sur un ou plusieurs disques physiques qui sont en fait une autre couche d'abstraction regroupant les données sur les périphériques raid. Sans l'ensemble de ces couches, les données ne peuvent être lues directement sur le disque (en raid 1 ça irait encore puisque c'est du mirroring, mais en raid 5 elles sont éclatées sur les différents disques). Personnellement je tenterais avec un liveCD du type RescueCD, tous les outils pour la récupération de données sont en principe disponibles, et on peut utiliser une interface graphique (mais pas pour ce genre de montage, autant rester en console pour passer les commandes). Jacques
  23. C'était une remarque à propos de la copie d'écran affichée par Nicoueron (message de Yoan12). Dans la liste des adresses en début de post, effectivement ce n'est pas le cas, il n'y a qu'une seule adresse externe si j'ai bien vu. Bonne journée Jacques
  24. Pour info, l'adresse 239.192.5.83 qui est indiquée est une adresse de lulticast : 224.0.0.0 ~ 239.255.255.255 (224.0.0.0/4) reserved for multicast addresses. RFC 3171 En principe le multicast c'est pour de l'audio ou de la vidéo... Jacques
  25. Bonjour, md0 et md1 sont les partitons du DSM (respectivement / et le swap). On peut le voir par le fait que dans mdstat elles utilisent tous les disques disponibles (ici 3) et sont créées sur tous les disques potentiellement utilisables (ici 16, et 12 pour un ds3615 par exemple). Lire de l'ext3 ou ext4 sous windows est déjà plus que difficile, alors lire du Btrfs... j'en doute encore plus. L'idéal est d'utiliser un liveCD linux et de le laisser monter les volumes, ou éventuellement de les configurer manuellement (voir cet article). Dans le résultat de tes commandes, il manque vgdisplay pour être complet, je comprends (et je suis loin dêtre expert en LVM) que ton volume logique 1 est composé du groupe vg1 lui-même réparti sur les volumes physiques md2 et md3 (qui se composent de plusieurs disques physiques assemblés en raid 5). Le raid a l'air d'être correct (état des disque à normal dans la capture d'écran) mais le volume ne semble pas accessible. Si tu démontes le volume 1 (commande umount /volume1 en root) et le remonte ensuite (mount /volume1 ou mount /dev/vg1/volume_1) est-ce que ça marche, ou sinon quelle erreur est affichée ? J'ai l'impression que suite au problème de raid, le volume est passé en lecture seule pour empêcher de créer des erreurs. Tu peux aussi éventuellement forcer le volume à être monté dans un autre répertoire avec (par exemple) mount /dev/vg1/volume_1 /mnt -o rw Si ça passe sans erreur, essaye de créer un fichier dans le volume (touch /mnt/toto) et vérifie qu'il est présent (taille 0 octets) avec ls -l /mnt/toto. Si ça marche, démonte le volume (umount /mnt) et retente de monter le volume manuellement (mount /volume1). Ces commandes sont en principe sans risque puisqu'on ne fait que monter le système de fichiers et de créer un fichier vide. Je te recommande la lecture de l'article indiqué plus haut pour comprendre le LVM (qui est une part du SHR avec le raid soft mdadm). Bons tests Jacques