JacquesF

Members
  • Content Count

    236
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

JacquesF last won the day on April 12

JacquesF had the most liked content!

Community Reputation

25 Excellent

About JacquesF

  • Rank
    Super Member

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour, Et sans tenter d'assembler le raid, un mount de /dev/sda1 ne permet pas de lire les fichiers ? Ensuite, il faut faire attention aux options de montage, si le disque n'a pas été arrêté proprement, le montage peut se faire par défaut en read only, on peut forcer avec la bonne option. Je ne connais pas Ext2fsb (mais j'ai déjà utilisé Ext2fsd) et il fallait indiquer qu'on voulait utiliser (à ses risques et périls) l'option d'écriture. Ceci peut expliquer que tu ne puisses pas sauvegarder les modifications. Jacques
  2. Bonsoir, Le système racine est /dev/md0 dans un NAS, et correspond à la première partition de chaque disque dur (donc sda1 dans ton cas). En principe, en refaisant le raid soft avec mdadm -A -R /dev/md0 /dev/sda1 et en montant ensuite le raid soft dans un dossier avec mount /dev/md0 mondisk tu devrais pouvoir éditer le fichier mountdisk/etc.default/VERSION sans problème. Jacques
  3. Bonjour, J'ai fait quelques tests hier en NFS entre 2 NAS, le contenu du dossier monté est invisible de VideoStation en effet. Et comme je n'ai rajouté que 2 fichiers dans le dossier distant, je doute que l'indexation soit en cause. J'ai même tenté de remonter le dossier distant dans un dossier local déjà indexé, sans résultat. Les liens symboliques ne sont pas pris en compte par le gestionnaire de fichiers, ni par VideoStation. Les liens physiques le sont (c'est la moindre des choses) mais on ne peut pas lier de façon hard des fichiers entre 2 systèmes de fichiers distincts (et c'est normal). Maintenant, dans le cas exposé (Xpenology sous Virtualbox), il est peut-être possible de leurrer DSM en montant ces dossiers distants en local sur le PC hôte, puis en les rendant accessible via VB sous forme de dossiers partagés pour XP, mais j'en doute, le partage via VB étant vu comme des dossiers réseaux sous Windows, et je ne me souviens pas d'avoir réussi à les voir sous un Linux hébergé de manière directe. Jacques
  4. Je n'utilise pas le transcodage, donc mes réponses ne sont que des déductions, ou des souvenirs de lectures... La commande cat permet de lire le contenu d'un fichier, donc si ce fichier n'est pas créé, c'est que le décodage hard n'a pas l'air d'être activé. Ça n'a rien à voir avec le fait d'un montage NFS ou non pour moi. Si ce fichier doit être présent quand le transcodage hard est activé, alors c'est que la configuration (soft ou hard) n'est pas conforme ou n'est pas détectée correctement. Et vu le nom du fichier, on est plus sur un problème de licence à mon avis. A vérifier avec des utilisateurs de ce service, je ne peux pas t'en dire plus. Jacques
  5. Bonsoir, Je peux me tromper, mais le transcodage hardware est plus souvent bridé par un problème de matériel justement (carte non compatible) ou de licence. Si dans VideoStation tu peux voir tes films accessibles via NFS, il n'y a aucune raison qu'il ne les traite pas comme les films locaux. Le test à faire est de tenter de transcoder un film local pour t'en assurer, mais je pense que le problème n'est pas lié au NFS AMHA. Jacques
  6. C'était déjà recommandé :
  7. Bonjour, Le DSM est installé sur un volume réparti sur tous les disques, et il sera probablement à réinstaller. Les données sont réparties dans les différents volumes et ne sont pas (en principe) touchées lors d'une réinstallation. Donc, la migration devrait se faire sans perte, mais il ne faut surtout pas répondre oui à toute question concernant le formatage des disques bien entendu. Une sauvegarde au préalable des paramètres du DSM pour conserver la config est à faire, mais toutes les données ne sont pas archivées. Des copies d'écran sont utiles. Toutefois, la sauvegarde des données est fortement conseillée avant, comme toujours. Jacques
  8. Bonjour, Oui, ça parait tout à fait cohérent au vu des problèmes rencontrés. Pour moi, le downgrade du pilote me parait nécessaire, un disque en RDM est juste un mode d'accès au disque physique au lieu d'un fichier représentant ce disque. Les écritures passent toujours à travers le pilote de la carte contrôleur, et s'il est défectueux, aucune raison pour que ce soit optimisé en RDM. Jacques
  9. Bonjour, Le ventilateur qui tourne par saccade, ça peut vouloir dire que le capteur thermique situé sous le processeur déconne, mais aussi tout simplement que le ventilateur est en fin de vie... ce qui expliquerait peut-être les variations de température. Et tester avec un autre ventilo avant ? Ça peut valoir le coup. La question de la sauvegarde : Pour les données de configuration, c'est à faire car il est possible qu'il soit nécessaire de réinstaller le DSM. Pour les données tout cours, en principe tant qu'on ne reformate pas les disques, il n'y a pas de risque. Mais ça c'est la théorie et faire une sauvegarde est une sécurité supplémentaire. Tout est fonction du volume de données et de l'importance de celles-ci. Le DSM étant stocké sur une partition séparée et en raid sur tous les disques, seule cette partition est à réinstaller en principe (si nécessaire). Si le matériel ne diffère pas trop, ça peut (mais je ne le certifierai pas) redémarrer directement. Jacques
  10. Bonjour, Si les mots de passe ont été saisis et enregistrés dans un navigateur, tu peux regarder de ce côté ci. Sinon, si la connexion à l'application ne se fait pas en SSL ou en TLS bref, connexion en clair), un sniffer (tcpdump ou ethereal) sur le réseau peut afficher le mot de passe. Sinon, il faut les regénérer, pas moyen (ou alors ce sera potentiellement très long avec une attaque en brute force) de reconstituer un mot de passe à partir d'un hash comme l'indique Nicoueron. Jacques
  11. https://www.synology.com/fr-fr/knowledgebase/DSM/help/DSM/StorageManager/StorageManager_desc
  12. Bonjour, Si ça ne dépasse pas 4 disques, alors en principe ils sont visibles dans le gestionnaire de stockage ; à partir de là il faut les insérer soit dans un voume existant, soit dans un nouveau volume, en raid ou non selon le niveau de sécurité choisi. Jacques
  13. Bonsoir, Je rebondis sur cette phrase : Si les VM ne concernent que SS, alors il est peut-être plus judicieux de ne pas mapper de disques en RDM mais d'utiliser des vmdk basiques sur un disque (ou plusieurs en raid éventuellement) dans un datastore. Personnellement, je n'utilise pas SS, mais je suppose que l'affichage se fait via une interface Web. Dans ce cas, il ne doit pas être trop compliqué de créer un site Web regroupant (via des onglets, des iframes ou autres) l'affichage des différentes entités SS des VM. Avec une configuration lue dans un fichier (php de préférence) pour permettre d'étendre et de modifier facilement le site. Le trafic réseau restera dans switch virtuel. C'est juste une idée pour pousser le bouchon un peu plus loin. Jacques
  14. Bonsoir, Si l'erreur concerne les disques 3 et 4 et que ceux-ci sont montés en raid dans un volume (SHR ou RAID 5), alors il possible que les données aient un risque. Si il n'y a pas de raid sur ces disques (à part justement la partition système car le DSM est copié sur tous les disques présents) c'est que les erreurs concernent probablement le DSM. C'est moins critique, pour le moment, mais ça risque de le devenir. Et comme dans ce cas, on ne sait jamais quelle partie du disque sera concernée réellement, il vaut mieux mettre à jour les sauvegardes et prévoir un disque de rechange. Jacques
  15. Bonsoir, Content de voir que ça fonctionne. Pour ce qui est de l'adresse, le fichier lu par Grub sert à l'initialisation du Syno. L'assistant lui recherche les machines sur le réseau local qui font tourner le DSM (ou le boot utilisé par Synology). Les informations affichées sont celles obtenues du réseau, donc l'adresse IP de la machine et l'adresse MAC de l'interface connectée au LAN et non ce qui est configuré. Jacques